ZONA

ZONA

 

Le zona est le virus réactivé de la varicelle appartenant à la famille des herpès virus.

Les principales formes de zona sont: la forme intercostale que l’on voit couramment les formes ophtalmiques et otitique.

Le patient marqué par les douleurs se démoralise et voit son état de santé se dégrader.

Les douleurs peuvent être vives, invalidantes ou de type neurologique avec une sensation de brûlure.

 

Le zona intercostal se développe sur un nerf intercostal, des plaques rougeâtres et des pustules apparaissent et s’étendent sur les territoires abdomino-lombaires et pelviens.

Le zona ophtalmique attaque l’œil. La cornée atteinte, la vue peut s’altérer.

 

Le zona est une affection bénigne. Toutefois, il est souvent accompagné de douleurs épouvantables, pendant et après la crise, ce qui en fait une affection redoutée.

C'est une maladie infectieuse, contagieuse, causée par le virus Herpès Zoster. L'Herpès Zoster est le virus responsable de la varicelle.

 

Il revêt parfois un caractère d'urgence ou de gravité s'il est généralisé, s'il siège au niveau des yeux ou s'il survient chez une personne dont l'immunité est défaillante (notamment les cancéreux et les sidéens).

Aussi, dès la déclaration du zona, il faut s'attacher à intervenir le plus rapidement possible.

 

Le zona est le plus souvent thoracique et limité à une moitié du thorax. Les douleurs empruntent d'une façon précise le trajet d'un nerf du tronc. Sur l'un des côtés de la poitrine apparaissent des plaques ovales séparées par des intervalles de peau saine. Sur chaque plaque se forme rapidement des vésicules contenant un liquide citrin. Ces vésicules peuvent se réunir pour constituer des bulles.

 

Avec le zona oculaire, l'œil est en danger !

L’éruption s’étend tout autour de l’œil, les paupières, la cornée et le front.

Le zona otitique touche essentiellement le nerf facial et débute généralement par une douleur venant d’une oreille. L’éruption gagne le conduit auditif externe.

Il peut déclencher des acouphènes, faire baisser l’audition, donner des vertiges et d’éclancher une paralysie faciale.

 

 Pour être en conformité avec la réglementation en vigueur relative à l’exercice illégal de la médecine prévue par l’article l.378 du code de la santé publique, je tiens à informer que je ne suis pas Médecin et ne prescris aucune ordonnance médicale.

Ce n'est pas un acte Médical, ni une méthode de substitution de la médecine officielle. Elle en est un  complément  et  possède l’avantage d'être compatible avec tout traitement médical. Ne  jamais  arrêter  un  traitement  médical  sans  l’accord  de  votre médecin.