SCIATIQUE

La sciatique

Sciatique

 

On entend par "sciatique" la douleur qui résulte de la compression des racines du nerf sciatique, par déplacement d'un disque entre les vertèbres lombaires. La douleur part du dos, suit la fesse, descend sur la face intérieure de la cuisse et du mollet pour irradier le pied. La sciatique est due à un grand nombre d'efforts répétés, ou à un effort brusque et inhabituel.

 

1er conseil : Vous mettre au repos immédiatement, car toute tentative pour résister à la douleur ne fera qu'aggraver le mal.

 

2ème conseil : Stopper toute consommation de viande rouge, charcuteries et laitages.

 

3ème conseil : Deux plantes vont vous aider à combattre immédiatement les douleurs...

 

La reine-des-prés, diurétique, antispasmodique et anti-inflammatoire sera une alliée de choix. Prenez entre 2 à 4 tasses par jour (20 à 30 g de sommités fleuries pour 1 litre d'eau. Prenez soin de ne pas faire bouillir la plante et d'attendre que l'eau ait atteint 90 degrés pour la verser sur les sommités.

 

Le tilleul est un antispasmodique et un relaxant. De plus, son effet sédatif et légèrement hypnotisant vous aidera à supporter la douleur avant l'intervention du Magnétiseur. Vous pouvez d'ailleurs combiner le tilleul (10 g), le coquelicot, les cônes de houblon et la passiflore (5 g de chaque) ; mélangez le tout et laissez infuser dans 1 litre d'eau. Buvez la préparation au cours de la soirée, avant de vous coucher par exemple. Cette tisane composée vous aidera à passer des nuits plus calmes.

 

Cette rubrique n'a d'autre but que d'informer et de servir de référence et ne constitue en aucune façon une rubrique médicale ni un guide d'auto-traitement.

Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et ne peuvent se substituer à la prescription de votre médecin.

Si vous suivez un traitement médical, demandez au préalable à votre médecin s'il n'y a pas d'incompatibilité.

 

 

 

 

 

 

 Pour être en conformité avec la réglementation en vigueur relative à l’exercice illégal de la médecine prévue par l’article l.378 du code de la santé publique, je tiens à informer que je ne suis pas Médecin et ne prescris aucune ordonnance médicale.

Ce n'est pas un acte Médical, ni une méthode de substitution de la médecine officielle. Elle en est un  complément  et  possède l’avantage d'être compatible avec tout traitement médical. Ne  jamais  arrêter  un  traitement  médical  sans  l’accord  de  votre médecin.